Comment apprendre le piano tout seul ?

Apprendre le piano avec un professeur demande beaucoup d’efforts. C’est encore plus difficile si vous comptez maîtriser ce noble instrument de musique en autodidacte. Cela dit, c’est un ambitieux projet tout à fait réalisable. Peut-être que vous serez le prochain Franz Schubert ou Richard Clayderman. En attendant, lisez ces quelques conseils.

Se familiariser avec les touches du piano et les notes

Pour apprendre en autodidacte, vous pouvez regarder des vidéos en ligne, trouver des conseils dans des magazines dédiés à la musique, etc. Pour commencer l’apprentissage, il faut se familiariser avec les touches et les notes d’un piano. A moins d’avoir un piano à queue prêt à l’emploi chez vous, pensez à investir sur un synthétiseur d’excellente qualité. Ce support didactique doit avoir 88 touches pour couvrir toutes les octaves. Dans un premier temps, vous devriez juste prendre l’habitude d’entendre les notes. Faites accorder votre piano pour que votre ouïe ne soit pas déformée. Le LA 440 sert de référence pour tous les pianos. Ensuite, vous devrez vous familiariser avec les notes, c’est-à-dire avec leurs noms. Les aigus entrent dans la catégorie dite clé de Sol. Vous les jouerez généralement avec la main droite. Puis, la clé de Fa regroupe les notes plus basses. Ces touches sont à maîtriser avec la main gauche. Sur ce même côté, mais à l’extrémité, vous avez les basses proprement dites. Il se peut aussi qu’il y ait des pédales pour les effets. Pour commencer, éviter de les écraser. Faites comme si vous appuyez sur l’embrayage.

Apprendre les accords et lire le solfège

Après une familiarisation avec les touches de votre piano, vous devez passer aux exercices. Vous aurez à utiliser chacun de vos 10 doigts. C’est un peu comme le clavier d’un ordinateur, l’automatisme s’acquiert au fil des exercices. Faites attention à ne pas prendre de mauvaises habitudes, comme regarder constamment le doigt qui joue. Au bout d’un moment, vos doigts doivent appuyer automatiquement sur les touches. Il est primordial d’apprendre à les utiliser séparément. N’oubliez pas que plusieurs touches sont à jouer simultanément. A ce stade, vous commencez à connaître les accords. Il faut persévérer pour arriver à comprendre le solfège. Au bout de l’apprentissage, vous vous dites qu’il s’agit d’un ensemble d’accords à exécuter l’un après l’autre.

Maîtriser les tempos, les nuances et les rythmes

Lorsque vous arrivez à lire et exécuter une partition, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Vous commencerez, enfin, à faire de la musique. Peut-être que vous avez appris une seule chanson en plusieurs semaines. Mais, vous allez aussi vous rendre compte qu’il existe plusieurs manières de la jouer. Il est temps maintenant de vous initier aux différentes vitesses ou tempos. Cette notion est à ne pas confondre avec celle du temps que vous avez apprise plus tôt. Des détails tels que les nuances vous aideront également à réellement mettre votre cœur dans ce que vous jouez. Plus tard, vous comprendrez qu’il n’est pas nécessaire de faire de la musique classique tout le temps. En effet, le piano se prête à tous les genres musicaux imaginables, même les plus modernes. Explorez-les et prenez beaucoup de plaisir à jouer, surtout devant un public en admiration.

- Featured image -

No comments

Leave a comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *