Les tests ADN ne servent pas uniquement à démontrer s’il y a un lien entre deux personnes. Ils possèdent aussi d’autres utilités. La justice par exemple, peut utiliser les tests ADN afin d’apporter des éléments preuve dans le cadre d’une affaire criminelle.

Procéder à un test ADN suite à un meurtre

Dans certains cas, un criminel est attrapé à l’aide de son ADN déposé sur un objet ou une surface, aussi petite soit-elle. En outre, si l’individu se blesse en frôlant un objet tranchant, il laisse une partie de son ADN sur cet objet. Le sang contenu laissé sur l’objet tranchant peut-être prélevé et analysé.
La victime peut aussi avoir l’ADN du tueur sous ses ongles s’il y a eu confrontation. Même après plusieurs années, l’ADN permet de résoudre des crimes.

Comment utiliser le test ADN pour qu’un viol ne reste pas impuni ?

Une victime de viol peut être examinée pour connaitre le coupable. Toute trace peut être exploitée, ceci inclut le sperme. Que ce soit sur le corps de la victime ou tout simplement sur la scène du crime, des examens permettent de détecter la présence de cette substance biologique. Le sperme peut être utilisé pour identifier le coupable. L’efficacité des tests dépend ensuite de plusieurs conditions, dont la conservation des échantillons.
S’il n’y a pas de trace de sperme, il est possible de faire l’analyse à partir de prélèvement de trace de sang ou de poils déposés sur les vêtements de la victime.

Procéder à un test ADN pour reconstituer les scènes de crimes

Le test ADN est une méthode très utilisée par la police scientifique. Tout élément que la police trouve sur une scène de crime peut leur être utile. A des détails près, avec les heures et dates exactes, la police peut fournir des informations aux familles des victimes. Un test ADN peut résoudre des mystères.